L’océan. 70% de la surface de la planète. Ce n’est pas rien, c’est presque tout. A une époque où l’être humain se pose des questions quant à sa position sur terre, il est intéressant pour lui de se tourner vers d’où il vient : l’océan. Sur l’océan, surtout sur un voilier, l’homme n’est rien. Il se redécouvre. Il redécouvre le monde, ou du moins 70% du monde. L’association MaréMotrice veut promouvoir le dialogue entre l’océan et l’être humain. Ci-dessous, les moyens qu’elle se donne. MaréMotrice se divise en trois branches:

1. PROJETS SOCIO-EDUCATIFS
2. RESIDENCES D’ARTISTES
3. FORMATION MER

Un : projets socio-éducatifs

Par le biais de la navigation, l’association entend offrir à des personnes provenant d’institutions une vision de l’apprentissage par l’action et les responsabilités. Apprentissage de la navigation au sens technique du terme, mais surtout au sens social. En mer, sur un voilier, un groupe de personnes se retrouve à vivre en étroite communauté et doit développer son sens de la solidarité et sa capacité d’adaptation. Chaque individu investit son énergie dans un but commun : faire avancer le bateau. → plus

Deux : résidences d’artistes

MaréMotrice réunit des artistes et les embarque pour des voyages dans des endroits accessibles uniquement en bateau. Chaque expédition d’artistes débouche sur une exposition et/ou une publication organisée par l’association. Ces projets ont pour but de documenter, par l’oeil créatif, ce milieu marin en pleine mutation, et d’en parler. → plus

Trois : formation mer

Ce n’est pas en recevant des ordres mais en se voyant confier des responsabilités que l’on apprend véritablement à naviguer en mer. Le Knut, open 50 rapide et solide, est le support idéal pour l’apprentissage de la navigation. Son skipper travaille dans un esprit d’humilité de l’homme face à la mer. MaréMotrice collabore étroitement avec l’association J2000, qui a pour but de former les jeunes à la mer. → plus